LE CARNET DE VOYAGE

L’Australie en 4×4

Guillaume LORAIN

Guillaume LORAIN

Quelques jours après mon arrivée en Australie je me suis mis en recherche d’une voiture pour pouvoir traverser l’Australie. Depuis le début je sais que je souhaite un 4×4 (qu’on appelle ici un 4WD) dans le but de pouvoir aller sur tous les types de routes (désert, plage, routes abimées…). L’autre avantage du 4×4 c’est de pouvoir y ajouter une tente sur le toit (roof top tent), c’est assez populaire ici. On croise régulièrement des voyageurs avec ce type d’hébergement, mais j’y reviendrais par la suite.

Moi qui ai retardé au maximum le passage du permis de conduire en France (j’ai le permis depuis Août 2018 et avec très peu de conduite car je n’ai presque jamais reconduit après) bref me voilà dans une belle situation à devoir en Australie :

  • Conduire à gauche (le pays est rattaché au Royaume-Uni)
  • Acheter une voiture (alors que j’y connais rien)
  • M’occuper de toute la paperasse (et c’est assez complexe car chaque état australien a ses propres règles)
  • Equiper le 4×4 pour prendre la route !

Bref un beau chantier s’annonçait devant moi !

Etape 1 : Savoir conduire à gauche

Dès le début je savais que pour éviter tout problème la meilleure option était de prendre des cours de conduite pour connaître toutes les spécificités de la conduite en Australie.

Je suis donc parti à la recherche d’une auto-école pour 1h ou 2h de conduite à gauche. La première difficulté a été de trouver une auto-école en ville… ça n’existe pas ! Dans mon quartier les adresses des auto-écoles donnent directement au domicile du moniteur. Il semble qu’ici il s’agisse d’avantage d’indépendants que de structures comme celles qu’on connaisse en France. Je prends contacte avec l’un d’entre eux, et le lendemain me voilà au volant de la plus grosse voiture que j’ai jamais conduit (une Kia Cerrato Sport voir photo), en transmission automatique et conduite à gauche. Le moniteur me dit d’entrée : « La voiture est toute neuve, tu verras les commandes sont très sensibles » Il ne mentait pas, à peine tu accélères la voiture est lancée et elle freine bien !

Auto école en Australie avec Kia

Au final la conduite à gauche c’est assez facile, les routes sont super larges donc même une grosse voiture c’est facile à manoeuvrer. Je suis tombé amoureux de la boite automatique, après les 2h de conduite dans Sydney du nord au sud c’est décidé ma voiture en Australie sera une boite automatique !

Etape 2 : Acheter une voiture

J’ai écumé les petites annonces sur les sites comme Gumtree.com.au et Caresales.com.au pour dénicher ma future voiture. Je crois bien que j’ai passé 2-3 jours entiers sur ces sites pour ne pas passer à côté de la bonne affaire, il faut dire que Sydney c’est grand et le nombre de véhicules en vente est assez important. J’ai ensuite demandé des avis extérieurs aux amis et à la famille. Mon budget est assez restreint 5000$ Australien au maximum, alors pour ce prix la voiture aura 15 ans environ, mais dans le parc automobile australien composé de 4×4 en grande partie on a du mal à donner un âge aux voitures alors jeune ou vieille on ne voit pas souvent la différence.

Je me décide sur des modèles qui me plaisent bien et je contacte des vendeurs.

La première visite est assez spéciale. Les photos du TOYOTA RAV4 sur le site de petites annonces étaient superbes avec photos de la voiture sur la plage, voiture bien lustrée, etc. Au final, je découvre une sorte d’épave sur le parking où le vendeur m’a donné rendez-vous. Un coté est complètement enfoncé, les fils sous les commandes centrales sont apparents car il manque les caches en plastique au niveau des pieds, le plastique au-dessus d’une des roues tient avec du gros scotch et le vendeur me dit qu’il a eu l’accroche le matin même. Bien que le prix de 3500$ soit bien inférieur mon budget, hors de question d’acheter ça.

La seconde visite se passe bien mieux, la voiture appartient à 2 filles qui viennent de voyager pendant 3 mois en Australie, la voiture est bien équipée et fidèle à l’annonce. Par contre, il consomme beaucoup, et je ne suis pas sous le charme de la voiture, il manque un truc.

La 3ème visite sera la bonne, j’ai rendez-vous avec un australien pour me montrer son Honda CR-V de 2003. Grise métallisée, la voiture est vraiment propre, agréable à conduire elle n’a que 211.000 km (c’est assez peu pour ce type de modèle), elle possède une table de camping incluse dans le plancher du coffre et j’ai réussi à négocier à 4000$ (environ 2600€) au lieu de 4200$ car un pneu arrière me semble assez usé. Le vendeur semble honnête, alors pas moins de 30 minutes après la visite je décide de recontacter le vendeur pour bloquer la voiture. Et c’est 5 jours plus tard (le temps que l’argent arrive de France) que j’ai été propriétaire du Honda CR-V !

Etape 3 : La paperasse

Je ne vais pas trop entrer dans les détails, mais en Australie pour avoir le droit de rouler il faut enregistrer la voiture auprès du service des routes. L’enregistrement est à renouveler tous les ans et cela à un coût qui diffère grandement d’un état à l’autre.

Quand on achète une voiture qui n’est pas neuve il faut faire attention dans quel état australien la voiture est immatriculée car il faut faire un transfert de propriété sous 15 jours et il faut le faire en allant dans l’état en question (il n’est pas toujours possible de le faire via Internet). Bref, étant donné les distances il vaut mieux ne pas acheter une voiture d’un état situé à l’autre bout du pays !

Puis, pour me rassurer j’ai opté pour une assurance la plus complète possible appelée ici une Comprehensive Insurance.

J’ai enfin opté pour une Assistance Auto en cas de panne sur la route, je peux me faire dépanner facilement en appelant un seul numéro. En espérant ne jamais en avoir besoin…

Pourquoi choisir un 4x4 pour voyager en Australie

Etape 4 : Equiper la voiture

Je voulais depuis le début une voiture avec une tente sur le toit, j’avais vu ça sur des blogs de voyageurs et j’ai trouvé ça très pratique pour éviter tous les animaux au sol de type serpent. D’après les dires de ces voyageurs c’est plutôt facile à monter et démonter, plus confortable qu’une tente classique et ça peut s’utiliser un peu partout.

Dès le lendemain de l’achat de du Honda CR-V je suis allé acheter ma tente repérée de longue date chez 4WD SUPRACENTER qui a ensuite été installée avec l’aide d’un français rencontré sur Sydney.

Grâce à lui, j’ai pu voir qu’il était aussi possible d’installer un frigo dans le 4×4 en utilisant une seconde batterie. Après avoir acheté tout l’équipement nécessaire, j’ai préféré aller voir des professionnels pour faire l’installation électrique de la batterie et maintenant je peux profiter d’un petit jus de fruit frais le matin, conserver de la viande et des légumes facilement malgré la chaleur australienne !


J’ai ensuite acheté tout le matériel pour camper : Vaisselle, chaise, boites de rangement, douche solaire, bruleur à gaz, lampes, couette, oreiller, casserole… Et pour acheter tout ça le paradis c’est K-MART un magasin où on trouve tout pour pas cher, c’est simple tous les campeurs que j’ai croisés ont pratiquement tous les mêmes produits qui viennent de ce magasin. Je vais militer pour que K-Mart arrive en France tellement j’adore ce magasin.


Le dernier élément a été la création d’une structure intérieure dans le coffre pour éviter que toutes mes affaires ne bougent à droite à gauche dans tous les virages. Cette étape a été une vraie galère, il faut dire que je n’ai jamais construit de meubles de A à Z, je ne fais que monter des meubles IKEA. Je me suis rendu dans un magasin de bricolage pour acheter des planches en bois, des vis et tout le matériel pour créer la structure intérieure. Après avoir construit une première version, directement sur le parking du magasin, qui ne rentrait pas dans la voiture j’ai dû tout démonter et la remonter directement dans la voiture. Après 2 heures de travail cette première version ne me semblait pas très solide… Au premier virage, les pieds de la structure ont lâché et j’ai du recommencer !

La structure finale m’aura demandé 1h de travail supplémentaire mais celle-ci est bien plus solide avec des pieds bien épais, des vis plus longues et une structure bien fixée de tous les côtés dans la voiture. Ca fait 10 jours que c’est debout et ça semble solide cette fois et pour longtemps ! Croisons les doigts….

Bref me voilà bien équipé avec ma tente sur le toit, mon frigo branché à la batterie secondaire, tout mon bric-à-brac et la structure intérieure pour ranger toutes les affaires.

En 15 jours j’ai déjà parcouru plus de 2000 km, et je suis plutôt content je n’ai pas eu de mauvaises surprises depuis le début du voyage. J’ai croisé d’autres voyageurs moins chanceux qui 48h après l’achat se sont rendu compte que le réservoir d’essence est percé… La voiture consommait étrangement beaucoup plus que prévu !

4x4 avec Roof Top Tent

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

One Response

Laisser un commentaire

Shopping Basket