Les 5 outils SEO gratuits que je recommande

Guillaume LORAIN

Guillaume LORAIN

Le SEO est un travail compliqué qui demande de la patience, de la méthode et de la constance. Il faut souvent plusieurs semaines ou plusieurs mois pour pouvoir observer les retours de son travail. Pour s’aider, il existe des outils qui facilitent le travail des SEO. Il existe différents types d’outils comme les agrégateurs de données, les outils d’analyse, les outils rédactionnels, etc.

Voici une liste de quelques outils bien utiles pour faciliter et accélérer le travail d’un chargé de SEO ou de toute personne qui souhaite analyser les performances de son propre site. Il s’agit d’outils que j’utilise régulièrement, en compléments d’autres outils parfois payants. Tous les produits et outils de cette liste sont en effet gratuits, complètement ou avec une version gratuite suffisante pour une analyse SEO classique.

1. Screaming Frog SEO Spider

Derrière un nom un peu original qui signifie “Grenouille Hurlante”, Screaming Frog SEO Spider est un outil très pratique pour analyser en quelques instants toutes les pages d’un site web. L’outil agit comme un robot qui va parcourir les pages d’un site en suivant les liens qu’il trouve au fil de sa navigation. En parcourant les pages, le robot collecte des informations fortes utiles pour le SEO comme :

  • La balise titre de la page et la balise description
  • Les balises structurelles H1, H2…
  • Le protocol HTTP ou HTTPS de la page
  • Les images avec une balise Alt vide
  • Les pages 404 et liens cassés
  • etc.

Toutes ces informations sont agrégées dans un tableau qui permet de voir si un de ces éléments est manquant sur une page ou a besoin être corrigé. Il est possible de filtrer selon les données recueillies et de mettre en évidence les erreurs graves comme une balise H1 en double, les pages avec un titre trop long par rapport aux recommandations de Google…

Les données sont téléchargeables sous forme d’un fichier .CSV si on souhaite partager les données rapidement avec quelqu’un d’autre ou les retravailler sur Excel.

Il est également possible de visualiser le parcours du robot sur votre site à la façon d’un arbre (voir photo). C’est pratique pour visualiser la hiérarchie d’un site sous une forme différente. On peut voir de cette manière si la structure est homogène. En effet, un site optimisé pour le SEO n’est pas un site “plat” où toutes les pages sont rattachées à la page d’accueil. Il est préférable d’opter pour une structure en dossiers et sous-dossiers.

Exemple 1 : structure plate

monsite.fr/thematique
monsite.fr/sous-thematique
monsite.fr/sous-sous-thematique

Exemple 2 : structure en dossiers

monsite.fr/thematique
monsite.fr/thematique/sous-thematique
monsite.fr/thematique/sous-thematique/sous-sous-thematique

Si je visite la page “sous-sous-thematique“, je vois facilement dans l’exemple 2 qu’elle est rattachée à une page thématique et sous-thématique. Dans une structure plate l’url ne permet pas de rattacher la page à d’autres pages et un univers précis.

Pourquoi j’aime cet outil ?

Screaming Frog SEO Spider peut être utilisé pour tester ses propres sites, les sites de ses clients et également les sites des concurrents. On peut alors facilement espionner la structure de ces concurrents et y voir leurs faiblesses ou bien alors des bonnes idées pour s’inspirer.

C’est un très bon outil qui fait gagner beaucoup de temps. En quelques minutes cet outil peut parcourir toutes les pages d’un site. Je recommande d’utiliser Screaming Frog pour analyser un site qu’on ne connait pas bien, cela permet d‘avoir une vision globale et voir si un site possède les bonnes bases en SEO ou bien s’il y a du travail.

Où trouver cet outil ?

Screaming Frog SEO est un logiciel à télécharger sur son ordinateur qui fonctionne sous Windows et Mac. La version gratuite est limitée à 500 pages par crawl d’un site et n’offre pas certaines options avancées. Le logiciel est disponible en suivant ce lien : Télécharger Screaming Frog

2. Lighthouse

Lighthouse est un outil open-source proposé par Google dans le but d’améliorer la qualité des pages web. Il permet de générer en quelques instants des audits sur des thématiques précises comme les performances d’un site en termes de vitesse, son SEO ou encore l’accessibilité du site.

Lighthouse est capable de faire des tests et de pointer du doigt les tous les points qui ne sont pas respectés.

La fonction que j’aime le plus c’est la partie Performance. Depuis quelques années Google fait tout pour que les sites soient davantage optimisés pour se charger rapidement sur ordinateur, tablettes et surtout sur un mobile. Il y a en 2020 plus de visites sur un site via le mobile que via un ordinateur. En moyenne en 2019, le trafic depuis un téléphone portable représentait 58% du total. Il est donc important d’avoir un site qui se charge rapidement sur tous les supports. La vitesse est un critère important pour Google dans son classement SEO.

Lighthouse permet de tester un site à la fois sur mobile et sur ordinateur, c’est donc très pratique. Chaque site obtient une note entre 0 et 100 et appartient à un groupe de couleur : rouge, orange ou vert. Si un site obtient un score inférieur à 50, le site est rouge et nécessite des changements importants. Entre 90 et 50, le site est orange cela veut dire que le site est optimisé mais pas suffisamment. Au delà de 90, le site est de couleur verte, il répond aux principales recommandations de Google.

Pourquoi j’aime cet outil ?

Lighthouse est directement lié à Google, les recommandations qu’il nous donne sont donc précieuses. Même s’il est parfois compliqué d’obtenir un score au delà de 70/100 sur les performances mobile, les recommandations font sens et permettent réellement de rendre un site plus rapide ou plus accessibles. De plus, il est directement inclus dans Google Chrome c’est donc facile à utiliser.

Où trouver cet outil ?

Lighthouse est disponible dans les outils pour développeurs du navigateur Chrome. Sur n’importe quelle page web, il suffit de faire un clic droit et cliquer sur “Inspecter”, une fenêtre s’ouvre, puis aller dans l’onglet “audit”.

Il est aussi possible d’accéder à Lighthouse via une extension Chrome à télécharger. À noter, il existe aussi une extension pour Firefox. Enfin, il est aussi possible d’utiliser Google PageSpeed Insight pour avoir une analyse similaire si on utilise un autre navigateur.

3. Calcul de densité de mots clés

Quand on rédige un texte sur un site et qu’on souhaite que ce texte aide au référencement naturel, il est important de placer les mots clés de manière habille.

En 2020, le SEO est quelque chose de subtil où la finesse est primordiale. Les moteurs de recherche demandent de ne pas rédiger pour leur faire plaisir mais pour faire plaisir aux lecteurs. Cela peut paraître idiot mais c’est la ligne de conduite à suivre. Il faut donc un texte avec du fond et de la forme. Les mots clés doivent être utilisés de manière cohérente dans le texte, inutiles de les répéter 3 fois par phrase sinon Google va comprendre que ce texte n’est pas naturel mais rédigé dans le but de biaiser les résultats.

J’utilise un outil pour mesurer la densité des mots clés dans un texte. Celui proposé par le site Madame Conjugaison est plutôt bien fait car il met en évidence les mots les plus utilisés dans un texte et par un système de surbrillance permet de voir où les mots sont situés dans le texte. C’est pratique pour vérifier que les mots clés sont bien répartis dans tout le texte.

J’aime que cet outil de densité des mots clés permette d’isoler un ou plusieurs mots afin de se focaliser uniquement sur les mots importants.

À noter que ce site propose également un autre outil rédactionnel plus classique qui calcul le nombre de mots, de lettres, de phrases et de paragraphe dans un texte. C’est toujours utile et pas uniquement dans un but SEO.

Pourquoi j’aime cet outil ?

Après avoir rédigé un texte j’aime bien utiliser ce calculateur de densité pour être certain d’avoir mis le curseur au bon niveau. Je peux alors ajuster si je trouve qu’un mot est trop souvent répété ou bien pas assez. Le système des mots-clés soulignés dans le texte est un gros plus par rapport à d’autres outils que j’ai déjà essayés.

Où trouver cet outil ?

C’est un outil en ligne disponible gratuitement sans limitations et qu’on retrouve sur le site MadameConjugaison.com dédié à la grammaire et l’orthographe : Outils de densité de mots-clés et Outils de calcul du nombre de caractères.

4. Google Trends

L’outils suivant est Google Trends, il permet de visualiser les tendances en termes de requêtes sur Google. Il est ainsi possible de savoir si un mot clé est plus populaire qu’un autre.

Le principal intérêt selon moi est d’avoir accès à la saisonnalité des mots clés car les tendances sont exprimées sur une échelle de temps qui s’étend sur plusieurs années. Il est possible de suivre l’évolution d’un mot clé entre 2004 et aujourd’hui.

Autre point intéressant c’est d’avoir accès à une base mondiale qu’on peut filtrer par pays pour avoir des données ciblées. C’est pratique pour des mots qui peuvent être utilisés dans plusieurs pays comme des requêtes de marques ou des références de produits.

Google Trends ne donne pas de données chiffrées sur les volumes de requêtes, tout est donné de manière relative sur une échelle de 0 à 100. Si on compare plusieurs mots clés cela permet de savoir lequel est le plus populaire et si la tendance est à la hausse ou à la baisse.

Pourquoi j’aime cet outil ?

J’aime Google Trends car cela permet de m’orienter sur les mots clés à choisir dans une stratégie SEO. Si on souhaite réduire le nombre de mots clés à mettre en avant alors cet outil permet de ne pas écarter un mot-clé trop populaire. La saisonnalité permet aussi de savoir exactement quand sont les pics de recherche pour pouvoir se préparer en amont.
Par contre, si on souhaite trouver des mots clés sur une thématique précise, Trends n’est pas le meilleur outil de suggestion.

Où trouver cet outil ?

Il s’agit d’un site web accessible à cette adresse : https://trends.google.fr/

5. Seobility Backlink Cheker

L’outil Seobility propose une solution complète d’outils pour le SEO. Celui qui m’intéresse est leur Backlink Checker. Il permet de savoir quels sont les sites qui pointent un lien vers une page web bien spécifique ou un nom de domaine entier.

Un site qui est de qualité ou utile fait parler de lui en général, les personnes le recommandent et mettent des liens vers ce site. C’est pourquoi ces liens (backlinks en anglais) sont très importants en SEO, les moteurs de recherche les analyse en détails et ils influent sur le positionnement qu’on obtient sur Google, Bing et tous les moteurs de recherche.

L’analyse des backlinks est donc une chose importante dans une analyse SEO. Seobility permet de visualiser le nombre total de backlinks, le nombre de sites différents qui pointent un lien vers votre site, une note sur 100 concernant votre domaine… Il est ensuite possible de parcourir l’ensemble des liens trouvés par l’outil. On sait alors précisément quels sont les sites qui parlent de nous, sur quelles pages et quelle est l’ancre du lien. Seobility fournit aussi une note pour chaque lien, cela permet de savoir si ce lien est utile pour votre SEO ou non. Si le site qui parle de vous n’est pas de bonne qualité alors l’intérêt du lien est limité.

Pourquoi j’aime cet outil ?

Il existe de nombreux outils qui proposent pour mesurer les backlinks, mais la plupart ont une version gratuite très limitée et peu exploitable selon, moi. Cet outil, au contraire, permet de faire une analyse de 3 sites par jour complètement gratuitement sans même devoir créer un compte. Les données sont pertinentes et le site est vraiment facile à utiliser. Évidemment, la version payante offre quelques options supplémentaires intéressantes notamment si on souhaite suivre l’évolution des backlinks dans le temps ou bien qu’on gère un gros portefeuille de sites.

Où trouver cet outil ?

Seobility est un outil en ligne, il faut donc aller sur leur site pour pouvoir l’utiliser : https://www.seobility.net/en/backlinkchecker/. Le site n’est disponible qu’en anglais ou en allemand mais pas de soucis il est tout à fait possible de tester un site français dans cet outil.

Le mot de la fin

Les 5 outils présentés sont complémentaires, ils n’ont pas le même champs de compétences. À ces outils que je considère les plus utiles pour une utilisation gratuite, il est possible d’en ajouter certains autres qui ne sont pas uniquement liés aux SEO. Je pense notamment à Google Analytics qui est un outil indispensable à bien des raisons pour mesurer l’activité d’un site et peut aussi permettre d’aider pour mesurer certains éléments utiles au SEO. Il y a aussi les sites d’analyse d’audience comme Similarweb ou Alexa.com pratique pour analyser un site concurrent. Certes, les données ne sont pas toujours très précises mais cela peut donner une idée de quels sont les plus gros concurrents sur un secteur d’activité qu’on ne connait pas bien.

Pour aller plus loin dans une analyse SEO, certains outils payants sont obligatoires. Par exemple, je ne connais pas d’outils gratuits et performants de suivi des mots clés et de suivi de positions. Il est donc recommandé de faire appel à des outils payants qui proposent des données assez complexes à collecter depuis que Google ne communique plus directement les chiffres liés aux mots clés. Il y a notamment des outils comme Sistrix, Myposeo Ahref ou Monitorank qui font plutôt bien le job.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Shopping Basket